Bienvenue sur Utopia

Projet 3 : Aller à l’essentiel – Auteur Katarina Houssiau

Bienvenue sur Utopia, la contrée des utopistes.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une utopie?

D’après le dictionnaire, l’utopie est une conception idéaliste des rapports entre l’homme et la société, qui s’oppose à la réalité présente et travaille à sa modification pour réaliser le bonheur de chacun

Victor Hugo quant à lui dit : « Les utopies d’hier sont les réalités d’aujourd’hui et les utopies d’aujourd’hui les réalités de demain. »

Partant de cette phrase, je vais exposer des exemples qui lui rendent justice et ensuite approfondir l’idée. J’espère que cela donnera de l’eau au moulin à ce distingué auditoire pour continuer à marcher vers un monde meilleur.

Que voulait dire Victor Hugo par cette phrase : Les utopies d’hier sont les réalités d’aujourd’hui et les utopies d’aujourd’hui les réalités de demain ?

Prenons tout d’abord quelques exemples pour l’étayer :

Avant le début du 20e siècle en Europe, le clivage social entre le patronage et les travailleurs était immense.

Les ouvriers avaient des conditions de vie très précaires, notamment dans les mines de charbon.

Saviez-vous que les mineurs travaillaient 12 à 16 h par jour, 6 jours par semaine sans voir la lumière du jour, pour un salaire de misère payé en partie avec de l’argent et en partie avec des « bons », des « jetons » uniquement valables où?… à la cantine de l’entreprise; Je pense que l’on peut parler d’exploitation.

Les enfants commençaient à travailler dès l’âge de 8 ans.

Quand les mineurs étaient malades, ils n’avaient pas de salaire. Évidemment il n’y pas d’assurance maladie, encore moins d’allocation de chômage, aucune couverture sociale….pas encore !

Il en était de même pour les ouvriers agricoles et les ouvriers des manufactures.

C’est pour cela qu’au début du 20E siècle, de courageux utopistes se lèvent devant tant d’injustice.

Bien qu’ils n’aient pas encore Toasmasters pour s’entraîner, les discours de ces idéalistes parlent de journée de 8 heures, de congé payé, d’assurance maladie, de droit de scolarité pour les enfants, de droit de grève… A cette époque, inutile de vous dire, qu’ils étaient vus pour de purs utopistes…Mais grâce à leur vision, leur détermination et la conviction de leur discours, ils ont réussi à rassembler les travailleurs et à les amener à se battre pour leurs droits au risque de leur vie.

Ce qu’ils défendaient est une utopie d’hier dont il et difficile d’imaginer aujourd’hui, qu’elle ne soit pas une réalité chez nous…

Un autre exemple, il n’y a pas si longtemps, ici au Canada, des femmes vivent encore qui s’en souviennent, les femmes n’avaient pas le droit de vote, d’avoir un compte en banque, de signer un bail de logement…

Mais des femmes et des hommes ont défendus leurs idées pour acquérir ces droits. Une utopie d’hier qui est devenue réalité aujourd’hui… chez nous.

Plus léger maintenant, si j’avais dit à mon grand-père quand il avait 20  ans, que je pourrais assister en direct à l’anniversaire de ma nièce de l’autre côté de l’océan grâce à ma webcam tranquillement installée sur ma terrasse, il m’aurait traitée d’utopiste…

Des exemples comme ceux-ci, il y en a des myriades. Des utopies qui sont devenues réalité parce que des gens se sont levés pour marcher leur vision d’un monde plus juste où chacun aurait droit à sa part de soleil.

Alors oui, c’est une utopie de penser aujourd’hui que tous les enfants de la terre aient droit à une scolarité qui respecte leur besoin réel et leur rythme. Oui c’est une utopie de penser aujourd’hui que chacun mangera à sa faim des aliments qui respectent son organisme et la terre qui les produit. Oui c’est une utopie de penser aujourd’hui que tous les être humains feront l’expérience d’une égalité de droits quelque soit sa couleur de peau, son sexe, son âge, sa philosophie de vie. Oui ! ce sont aujourd’hui des utopies… mais qui peuvent vraiment devenir des réalités de demain si on met assez d’énergie pour y croire et les construire.

Pour conclure, j’aimerais inviter Oscar Wilde par cette citation:

“La sagesse c’est d’avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit.”

Alors, soyons sage, poursuivons nos rêves et faisons des utopies d’aujourd’hui, les réalités de demain.